Article récent

4/5 - Les POSTURES INVERSEES


Dans le panel des postures de Yoga il y a les postures dites « INVERSEES ». Celles ou le cœur est plus bas que la tête.

Si vous ne pratiquez pas de Yoga, ceci ne survient que de manière occasionnelle (lorsque vous vous penchez en avant pour lassez vos chaussures !).


Les postures de Yoga possèdent des postures inversées allant de la plus basique et fréquente :

Adho Mukha Svanasana (le chien tête en bas)















à d’autres plus élaborées SIRSASANA (la pose sur la tête),



















en passant par des classiques plus ou moins complexes réalisées SARVANGASANA (pose sur les épaules).

Si ce groupe de postures vous est accessible, il renferme de nombreux bienfaits à la fois biologiques et psychiques, amenant une autre façon d’appréhender le monde.


Les asanas inversés inversent l'action de la gravité sur le corps ; au lieu que tout soit tiré vers les pieds, l'orientation se déplace vers la tête.


ASPECTS PHYSIOLOGIQUES

Les asanas inversés encouragent un approvisionnement riche en sang vers le cerveau, nourrissant les neurones et éliminant les toxines. Le sang et la lymphe, accumulés dans les membres inférieurs et l'abdomen, sont drainés vers le cœur, puis dirigés vers les poumons, purifiés et amenés dans toutes les parties du corps. Ce processus nourrit les cellules de tout l'organisme humain. Le flux sanguin enrichi permet également à la glande pituitaire de fonctionner plus efficacement, en agissant sur l'ensemble du système endocrinien.


Cela a un effet positif sur les processus métaboliques et même sur les modes de pensée.


Lorsque le corps est dans un asana inversé, la respiration devient lente et profonde, maximisant l'échange de dioxyde de carbone et d'oxygène et encourageant généralement une respiration correcte.

De plus, les organes abdominaux : le foie, la rate, l'estomac, les reins et le pancréas, reçoivent un massage puissant, les aidant à remplir leurs fonctions plus efficacement.


ASPECTS PSYCHIQUES

Sur le plan émotionnel et psychique, les asanas inversés bouleversent tout, jetant une lumière nouvelle sur les anciens schémas de comportement et d'être.


Généralement, ces pratiques améliorent la santé, réduisent l'anxiété et le stress et augmentent la confiance en soi. Ils augmentent également la puissance mentale, la concentration et la capacité à supporter de grandes charges de travail sans effort (effet adaptogène).


Traditionnellement, les asanas inversés sont utilisés pour sublimer et transformer l'énergie sexuelle en énergie spirituelle. Le but des pratiques, dans ce contexte, est de stimuler les chakras, d'ouvrir le Nadi central Sushumna et de libérer la kundalini pour provoquer l'éveil psychique.


Bien qu'il soit peu probable que la kundalini soit élevée par la seule pratique de ces asanas, les postures inversées améliorent sans aucun doute la qualité de la méditation et de la concentration, affinant la conscience et lui permettant d'entrer dans des niveaux inexplorés de l'esprit.


Ce groupe important d'asanas doit être exécuté correctement et avec le plus grand soin.


Certaines variations de ces postures ont des effets puissants et les observances suivantes doivent être strictement respectées :


Temps de pratique :

  • Ne pratiquez pas les asanas inversés avant au moins trois heures après avoir pris de la nourriture.

  • N'effectuez pas d'asanas inversés immédiatement après un exercice vigoureux Attendez une demi-heure pour permettre au corps d'éliminer les déchets du métabolisme musculaire du sang.


Équipement :

  • Pratiquez toujours ces asanas sur un support approprié, utilisez une couverture pliée suffisamment épaisse pour protéger les vertèbres du cou et l'arrière de la tête.

  • Ne jamais les pratiquez sur une surface molle ou instable.


Durée :

Les débutants ne doivent rester dans les positions finales que quelques secondes. Une fois qu'un asana peut être maintenu sans éprouver la moindre difficulté, la durée peut être augmentée progressivement jusqu'à ce qu'il puisse être maintenu pendant le temps recommandé.


Repos :

Suivez toujours les poses inversées de repos (BALASANA –posture de l’enfant- ou SHAVASANA –posture du cadavre).

Reposez-vous jusqu'à ce que la respiration et le rythme cardiaque soient complètement normaux, puis pratiquez la contre-position (selon le type de posture pratiqué).


Précautions:

Ne vous entraînez pas à proximité de meubles ou de tout ce qui pourrait empêcher une chute libre au sol. Lors d'une chute vers l'arrière ou vers l'avant, visez à amortir la chute avec les pieds. Pendant la chute, le corps doit être complètement détendu, jamais tendu. En cas d'inconfort, arrêtez la pratique.


Contre-indications :

Les personnes souffrant d'hypertension artérielle et de problèmes de dos, en particulier la hernie discale, ne doivent pas pratiquer ces asanas.


A proscrire également en cas de congestion cérébrale ou nasale, en cas de maladies oculaires tel le « glaucome », d’hypertension artérielle.


Les femmes devraient s’abstenir de les pratiquer pendant les premiers et derniers stades de la grossesse ou durant la phase active des menstruations.


Remarque pratique :

Adoptez les postures lentement et doucement. Les asanas inversés avec leurs contres-positions sont généralement placés à la fin d'un programme d'asanas.


Articles anciens
Archive
Search By Tags
Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square