Article récent

LES FLEXIONS AVANT


Les postures de ce groupe étirent et tonifient les muscles rachidiens (muscles profonds situés notamment dans la zone Lombaire), assouplissent et fortifient les muscles dorsaux et massent puissamment les viscères. La souplesse du dos est capitale pour la santé et la vitalité.

« La jeunesse du corps se compare à la souplesse de la colonne vertébrale »
Dans sa capacité à se mouvoir dans toutes les directions (avant – arrière – côté – torsion)

Lors des flexions en avant (lorsque le corps se plie) Il est conseillé de laissez le temps aux muscles de s’allonger à leur rythme.


D'une manière générale, la flexion vers l'avant est un processus passif dans lequel la gravité est utilisée pour étirer les groupes musculaires ciblés.


AU NIVEAU PHYSIOLOGIQUE

Alors que les flexions en arrière éloignent le corps des limites de la gravité, les asanas de flexion en avant utilisent la gravité pour aider à libérer tensions et douleurs. De l’espace se crée entre les vertèbres, les ligaments intervertébraux s’étirent et les nerfs rachidiens sont stimulés.


La flexion avant est un processus d'introversion, contrecarrant l'extraversion et l'ouverture dynamique de la flexion en arrière.


Outre ces avantages sur la partie postérieure du corps, la flexion avant influence l’avant du corps : les muscles de la ceinture abdominale et scapulaire sont tonifiés, les organes internes de l’abdomen sont massés.


La flexion vers l'avant, associée à la compression de la poitrine sur l'expiration, induit la relaxation.


De nombreuses personnes mènent une vie sédentaire avec peu ou pas d'exercice entrainant un raidissement du corps et une incapacité à se pencher en avant.


La vie en ville encourage la tension mentale et la rigidité physique qui sont contrecarrées par des asanas de flexion vers l'avant.


AU NIVEAU PSYCHIQUE

Associée à une respiration consciente et profonde, les flexions avant agissent sur le système nerveux parasympathique, déclenchant une réponse de "relaxation".


La flexion vers l'avant est associée à la révérence et à l'humilité. Une incapacité à se pencher en avant peut indiquer une personnalité raide, fière ou exagérément têtue. La difficulté à se pencher en avant est aussi associée à la crainte du futur. Les êtres humains se tournent vers l'avant pour voir le monde.


Ce qui se déroule derrière nous, est défini par les sons, les odeurs et les sensations. C’est un espace obscur (et d’autant plus que nous sommes rarement présent et totalement conscient de l’ensemble du corps, trop occupé dans notre tête). Il est alors nécessaire de se retourner pour être sûr de ce qui se passe. Certaines personnes vivent dans la peur constante d'être attaquées (par derrière) et le dos de leur corps se fige inconsciemment.


Les asanas en flexion vers l'avant libèrent cette rigidité, détendent le dos, maintiennent une bonne santé et augmentent la vitalité. Ces pratiques déplacent la colonne vertébrale dans la position connue sous le nom de courbe primaire, la forme qu'elle prend dans l'utérus, réveillant des sensations analogues à celles perçues lors de la gestation.


Ces postures sont dites, YIN, passives, réceptives, invitant à l’écoute des ressentis profonds. Elles suggèrent un « laisser-aller » reposant, à laisser la gravité, faire ! A laisser plus de place au ressenti, qu’au mental dirigiste.


Au cours d'un asana de flexion vers l'avant, chacune des vertèbres est séparée, stimulant les nerfs, améliorant la circulation autour de la colonne vertébrale et nourrissant la moelle épinière. Cela a un impact positif sur les organes du corps en général et sur le cerveau en particulier.


Ce groupe d'asanas est également très important pour assouplir et renforcer les muscles du dos, comprimer et masser les organes abdominaux, y compris le foie, les reins, le pancréas et les intestins, et étirer les muscles et les tendons des jambes.


La plupart des asanas de flexion vers l'avant commencent par se pencher à partir des hanches et non de la taille. La flexion des hanches donne une plus grande flexibilité de mouvement et crée une pression plus forte contre l'abdomen.



Il faut veiller à ne pas forcer le dos à se plier plus en avant que ne le permet la flexibilité actuelle ; les muscles doivent plutôt être détendus, permettant à la gravité et à l'expiration de déplacer le corps. Avec une pratique régulière, même le dos le plus rigide développera une flexibilité accrue.

Commencez par les pratiques préliminaires et progressez progressivement vers les plus avancées au fur et à mesure que le dos devient plus souple. Les personnes souffrant de tout type de problème de dos et celles souffrant de maux de dos doivent apporter une attention particulière à leur pratique et consulter un professionnel de santé si nécessaire pour s’assurer de leur capacité à réaliser certains mouvements.


Lorsque vous pratiquez des asanas de flexion vers l'avant à partir d'une position assise, en particulier celles dans lesquelles les jambes sont séparées, il est «recommandé » de s'asseoir avec le périnée sur le sol plutôt que sur le coccyx. La position correcte est obtenue en s'asseyant avec les jambes légèrement écartées et en plaçant les mains sur le sol, de chaque côté des hanches, le bout des doigts pointant vers l'avant. Puis, en utilisant les bras et les mains comme supports, soulevez légèrement les fesses du sol et, tout en en les abaissant, essayez d'incliner le bassin vers l'avant.

Articles anciens
Archive
Search By Tags
Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square