Article récent

Les groupes posturaux


« Le corps est l’arc, les asanas la flèche, l’âme est la cible » BKS Iyengar

Les asanas constituent la part active de l’énergie mise en mouvement dans le corps. En occident elles sont appelées « pratique du Yoga ». L’expression est réductrice, le Yoga étant originellement une voie ascétique dirigée vers un développent spirituelle. Toutefois, l’occident, peu versé dans le spirituel, a bénéficié, au travers de l’aspect « postural » du YOGA, de la « vulgarisation » de certaines de ces pratiques et s’est ouvert à la sagesse orientale.


LES ASANAS ou PRATIQUES POSTURALES

Ces pratiques corporelles visent à mobiliser l’énergie, à la faire circuler et dénouer ses lieux de stagnation.

Avec le HATHA YOGA tantrique et au fur à mesure de sa pratique, se sont développés des groupes de postures distincts amenant une certaine qualité d’énergie au corps.

La pratique contemporaine de ce que l’on appel « Yoga » et qui est surtout la pratique des « asanas » repose sur l’agencement équilibré de différentes catégories de postures :

  • DEBOUT (Virabhadrasana)

  • ASSISES (Dandasana)

  • FLEXIONS AVANT (ex. Paschimottanasana)

  • FLEXION ARRIERE (ex. Matsyasana)

  • TORSIONS (ex. Ardha Matsyendrasana)

  • EQUILIBRES (ex. Vrksasana)

  • INVERSEES (ex. Sirsasana)

Dans ces « grandes familles » de postures, certaines (postures) combinent plusieurs catégories à la fois. C’est le cas de Adho Mukha Svanasana (la posture du « chien tête en bas). Il s’agit à la fois d’une flexion avant et d’une inversion.

Ou encore de Sarvangasana (posture sur les épaules) qui est à la fois une inversion et une posture d’équilibre.

Ou encore de Chakrasana (posture de la roue) qui est une flexion arrière, une posture inversée et une d’une certaine manière, une posture d’équilibre.


SYMBOLIQUE DES DIFFERENTS GROUPES :
POSTURES DEBOUT

Développent souplesse, force, équilibre et endurance. Stimulent le corps et le souffle, préparent aux postures plus intenses.


POSTURES ASSISES

Ancrent le corps, invitent à la réflexion, réduisent la fatigue.


FLEXIONS AVANT

Ces postures ont une action d’étirement de l’arrière du corps et par opposition de compression et/ou de relâchement de l’avant du corps. Les muscles du corps fonctionnant en opposition, l’étirement de la face antérieure nécessite l’activation musculaire de la face postérieure du corps.


Ce groupe de postures développe notre capacité à accepter, à être humble, à s’adapter. Elles « rafraichissent » le corps et l’esprit, apaisant le système nerveux.


FLEXION ARRIERE

Comme la catégorie précédente, ces postures étirent et ouvrent l’avant du corps, comprimant l’arrière.


Les flexions arrière rééquilibrent et corrigent notre posture, stimulent le système nerveux dans son ensemble, ouvrent la poitrine favorisant une respiration profonde, augmentent la vitalité, renforcent le dos.


Elles invitent à « embrasser » la Vie, à faire face au monde, à s’ouvrir.


TORSIONS

Stimulent, massent, tonifient et oxygènent en profondeur la colonne vertébrale. Le tronc pivote sur l’axe de la colonne vertébrale. Agissant tout autant sur l’avant et sur l’arrière du tronc (ventre et dos).


Elles améliorent la digestion et la santé des organes, augmentent la mobilité de la colonne et soulagent des raideurs.


C’est une invitation à libérer nos nœuds existentiels, à délier nos problèmes (superficiels et profonds), à lâcher prise, à se défaire de pensées figées. Ouvrant et libérant la cage thoracique, le cœur est plus apte à développer ses qualités intrinsèques (compassion, altruisme).


EQUILIBRES

Le corps modifie ses appuis, les renversent. Il s’agit de contrer la gravité et trouver son centre pour parvenir à recréer un « équilibre et garder sa stabilité». La base doit être solide, ce qui sollicitera fortement les muscles nécessaires, développant résistance et souplesse à la fois.

INVERSIONS

Les postures dites inversées sont celles dont la tête se retrouve plus basse que le tronc.


Elles permettent, par gravité au sang de se diriger plus facilement vers les zones basses, améliorent la circulation en générale, oxygénant le cerveau, stimulant les glandes endocrines, revitalisant les nerfs et réduisant le stress. Elles permettent de développer l’intéroception (ressentis physiologiques profonds).


Les inversions apportent un autre regard sur le monde et sur soi. Elles incitent à s’ouvrir à une démarche spirituelle, au détachement (ou non-attachement). Elles agissent sur le psychisme, les pensées, le métabolisme, favorisent la concentration, éloignent les maladies mentales.




Je développerai dans un autre article, chacun des groupes posturaux. Namasté !


Articles anciens
Archive
Search By Tags
Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square