YOGA NIDRA

"une technique de transformation" Swami Satyananda Saraswati 1923-2009

Le YOGA NIDRA, est une technique qui donne le moyen (puissant) de se relaxer consciemment, induisant une relaxation physique, mentale et émotionnelle.

 

YOGA NIDRA : le sommeil dynamique

Le sommeil, dans le yoga n’étant pas considéré comme moyen de relaxation. Les nuits sont la continuité de nos jours, elles emportent avec elles nos préoccupations, maintenant le corps physique dans une « tension » qui nuit à la détente réparatrice. Pour obtenir une relaxation parfaite, il nous faut rester conscient. Tel est Yoga Nidra, le sommeil dynamique.

 

 

NEOCORTEX (pensée, analyse, perceptions sensorielles, motricité)

CERVEAU LIMBIQUE (émotions)

CERVEAU REPTILIEN (mémoires « archaïques », fonctionnements autonomes, survie)

 

Dans le YOGA NIDRA, les sens sont mis en retrait (ce que Patanjali dans le Raja Yoga nommait « Prathyahara »). Lorsque la conscience se sépare des perceptions de surface, elle gagne en puissance et peut permettre notamment de développer la mémoire, d’augmenter les savoirs et la créativité, de travailler à la transformation de sa propre personnalité.

Le YOGA NIDRA agit à différents niveaux, amenant une re-connexion des 2 hémisphères du cerveau ainsi qu’une ré-harmonisation du conscient/inconscient, il génère un travail en profondeur.

Le secret du YOGA NIDRA : Lorsque la conscience est connectée à l’appareil sensoriel, la réceptivité diminue. Tandis que lorsque survient une complète relaxation, la réceptivité augmente.

La relaxation profonde est à la base de YOGA NIDRA. C’est l’état ou la conscience se situe entre veille et sommeil, sans n’être soumise ni à l’un ni à l’autre. Cet état de conscience est appelé « Etat Hypnagogique ». C’est un état de réceptivité accrue (l’apprentissage est facilité, les suggestions sont suivies d’effets, l’intuition est développée, les solutions aux problèmes apparaissent, …).

 

En état de veille, l’intellect (comme une terre trop dure) domine et peut bloquer l’entrée de nouvelles informations.  Dans l’état Hypnagogique,  l’inconscient (comme une terre sableuse) laisse entrer et germer les informations qui y pénètrent.

 

L’inconscient emmagasine des expériences et les exprime par le biais de symboles ou de mythes : on y trouve des symboles personnels ET des symboles chargés d’un sens puissant commun à toute l’humanité depuis la nuit des temps (archétypes).

 

Durant YOGA NIDRA, le corps est placé en sommeil.  « NIDRA » signifie « sommeil ». Le mental est invité à suivre les « instructions » qui lui sont suggérées sous la forme de «conscientisations» des parties du corps, d’images ou de ressentis. Puis de participer à la création de son propre « rêve » en formulant mentalement une résolution, appelée « sankalpa ».

C’est une exploration des niveaux les plus profonds de l’inconscient.

La pratique dure environ 30 minutes et se compose de phases distinctes :

 

Préparation : Allongé dans la posture de « Savasana » (« cadavre ») en état de veille, nous entrons petit à petit dans un état d’immobilité confortable, de silence, de calme physique et mental.

Relaxation de tout le corps pour relâcher les tensions physiques, mentales et émotionnelles.

Formulation du Sankalpa (ou résolution positive) : « ordre direct donné par le conscient au subconscient ». C’est une autosuggestion formulée au présent en termes clairs, positifs et prononcée  avec force et conviction. Elle représente, un souhait profond pour soi-même, un but de vie, positif ; le germe du changement qui nous permettra de dépasser et changer nos fonctionnements indésirables (« Samskaras »).

Rotation de la conscience : C’est un voyage de la conscience dans les différentes parties du corps, une exploration sensoriel dans le but de provoquer « le sommeil » du corps (une profonde relaxation corporelle) alors que la conscience et toujours éveillée.

 

Prise de conscience de la respiration : différents exercices nous font porter notre attention sur la respiration.

 

Développement des perceptions des sensations : différentes sensations (lourdeur, légèreté, froid, chaud, douleur, plaisir…).

Visualisation d’images/symboles, histoires : cette étape – qui ne peut fonctionner sans les étapes précédentes – est la plus importante : c’est la phase du rêve. Un rêve archétypal. Les images/symboles suggérés sont énumérés rapidement ; tantôt sous forme d’histoires, de scènes, de voyages intérieurs, de rêves éveillés…A ce stade, la détente est profonde (parfois le sommeil est là – ce n’est pas grave, l’inconscient continue le travail), le mental est absent, le pratiquant de Yoga Nidra laisse voguer sa conscience de suggestions en suggestions, attentif et détendu.

Répétition de la formulation du Sankalpa (identique à celui prononcé en début de pratique).

Fin : On se prépare à quitter doucement l’exercice, par étapes, le corps se réveille, la conscience revient dans l’ici et maintenant. Le réveil se fait en douceur avec la sensation de s’être reposé, d’avoir dormi !

Effets de Yoga Nidra et applications thérapeutiques :

TRAITEMENT DE PATHOLOGIES : Yoga Nidra offre une large gamme d’utilisations qui se combinent à d’autres formes conventionnelles de thérapie/traitement le cas échéant.

ou

MAINTIENT DE L’EQUILIBRE et DE LA BONNE SANTE : La pratique de YOGA NIDRA est aussi largement reconnue comme outil de prévention auprès de personnes actives et en bonne santé, soucieuses d’éloigner et/ou soulager les tensions quotidiennes accumulées et d’augmenter ainsi leur résistance au stress.

Dans le cas de l’utilisation du YOGA NIDRA pour le traitement des pathologies, celui-ci répond aussi bien aux conditions aigües et chroniques (états dégénératifs liés au stress comme l’hypertension, maladies coronariennes, arthrite par exemple) qu’aux pathologies à forte composantes psychosomatiques telles asthme, ulcère, migraines, entre autre.

QUELQUES EXEMPLES d’utilisation de YOGA NIDRA :

  • tensions physiques, mentales, émotionnelles,

  • soulage l’anxiété, les symptômes nerveux (maux de tête, vertiges, douleurs, palpitations, transpiration, désordres digestifs,

  • améliore/favorise une bonne qualité de sommeil

  • développe les capacités d’apprentissage

  • « réveille » les forces de guérison,

  • reconnecte à sa Joie innée profonde,

  • utile pour les enfants présentant des troubles comportementaux,

  • réduit le besoin de médicaments (notamment hypnotiques),

  • calme les insomnies, favorise l’endormissement et le sommeil réparateur,

  • aide et reprogramme dans le cas d’addictions (médicaments, drogues, tabac, alcool, nourriture…),

  • c’est une aide dans le soulagement des maladies chroniques (gestion émotionnelle, réduction des analgésique, maintien un haut niveau de confiance en l’issue positive,…),

  • réduction/gestion de la douleur (favorise la production « endogène » d’antidouleurs par le corps),

  • Grossesse : favorise un développent harmonieux du fœtus (réduction du stress notamment), aide à la gestion de la préparation de l’accouchement (réduction de la douleur et gestion du stress),

  • Désordres menstruels : gestion de la douleur et du stress (le stress générant une modification hormonale notamment, particulièrement néfaste),

  • Utile aussi pour les seniors pour tous les troubles physiques et psychologiques (restauration de la confiance/estime de soi, réduction des dépressions, favorise une autonomie, un mode de vie actif.

La liste n’est pas exhaustive. Et comme il est coutume de le rappeler, le YOGA NIDRA est, dans le cas du traitement de pathologies, un complément (hautement profitable) aux autres outils de soin qui seront utilisés.

Comme pour tous les outils « yogiques », le YOGA NIDRA travaille dans la totalité de l’être, la sphère mentale/émotionnelle, énergétique (là où se créent les pathologies) et physique.

Enfin YOGA NIDRA permet un travail en profondeur pour modifier nos schémas de pensés lesquelles sont les graines de nos actions et façonnent notre vie.

3 cerveaux.png